Regard sur le Turkestan Oriental

Regard sur le Turkestan Oriental

La Chine a colonisé et annexé le Turkestan oriental, aussi connu comme la terre des Turcs orientaux (bassin de Tarim, bassin de Junggar, et Kengsu), en décembre 1949 lorsque le Parti communiste a pris le pouvoir . Cette zone comprend les zones administratives actuelles de la soi-disant “Xinjiang”, Région Autonome des Ouïghours et des parties de l’ouest du Gansu et de la Province du Qinghai que la Chine a envahies.

La Chine a renommé la région en “Xinjiang (nouveau territoire)”, un terme hautement offensif, que les Turkistanais de l’est méprisent. Tout au long de son histoire unique, le Turkestan oriental a conservé une identité distincte, souveraine, nationale et religieuse distincte de celle de la Chine. sauf pendant les périodes d’occupation illégale par la Chine, le Turkestan oriental a également conservé une identité politique et territoriale distincte et souveraine.

La Superficie Des Terres:

1 828 418 kilomètres carrés, incluant le bassin de Tarim, le bassin de Junggar et le bassin de Kengsu. La” région autonome ouïghoure”, constituée du bassin du Tarim et du Junggar, constitue la majeure partie du Turkestan oriental, soit 1 664 845 kilomètres carrés. Le Kengsu (annexé dans les Provinces du Gansu et du Qinghai par les forces chinoises dans les années 1940) représente 163 573 kilomètres carrés. Environ 2,65 fois la taille de l’État américain du Texas, 3 fois la taille de la France, et l’équivalent de la taille du Soudan du Nord.

Statut politique:

Pays occupé (depuis le 22 décembre 1949) et sans représentation des Nations Unies.

Administation:

Sous le régime chinois, le Turkestan Oriental est divisé en unités administratives: A) Région autonome d’Ouïghour, b) Comté Autonome de Subei Mongol, Comté Autonome d’Aksai Kazakh, ville de Dunhuang (Dukhan) et Comté de Guazhou dans la Province de Gansu, c) zone Administrative de Lenghu, et la partie occidentale de la zone Administrative de Magnai dans la Province de Qinghai.

Population:

Le Parti communiste chinois et ses forces d’Occupation ont déclaré que la population totale du Turkestan oriental était de 13,5 millions en 2015. Toutefois, d’autres sources estiment que la population totale du Turkestan oriental se situe entre 25 et 40 millions (la majorité étant des Ouïghours, les autres populations turques comprenant le Kazakh, le Kirghiz, l’Ouzbek et les Tatars).

Majeur de la rivière:

Tarim, Irtysh (Irtysh au Kazakhstan et en Russie), Illi, Konchi (Kaidu), Ulungur (Bulganin en Mongolie), Qaraqash, Yarkand (également connu sous le nom de Zarafshan) et Manas.

La faune indigène:

Tigre Caspien (aujourd’hui éteint), lynx Eurasien, léopard des Neiges, Loup Gris Eurasien, sable, carcajou, cheval de Prezwalski, Altaï wapiti (élan), Tengri Tagh wapiti (élan), cerf bactrien, cerf D’Yarkand, cerf rouge d’Asie centrale, antilope Saiga, mouton Marco Polo, Yak, chameau bactrien, castor Eurasien, écureuil Rouge Eurasien, hamster Dzungarien, Yarkand hare, campagnol Eurasien, spoonbill d’Eurasie, Salamandre d’Asie centrale, schizothoracine à grosse tête et lenok (truite asiatique).

Économie:

Agriculture, élevage, industrie légère et commerce.

Ressources Naturelles:

Terres, Ressources Biologiques, Pétrole, Gaz naturel or argent, charbon, uranium, cuivre, nickel, plomb, zinc, amiante, sylvite, calcaire, gemmes et jade.

Taux d’Alphabétisation Des:

90% avant la suppression des cours de langue turque (Ouïghour, Kazakh, Kirghiz). Il est actuellement estimée à environ 40%.